Les problèmes du “Premier Monde” en perspective

5000 enfants meurent par jour à cause de maladies transmises dans l’eau qu’ils boivent.

Ça me fait penser aux gens que j’entends dire qu’ils n’aiment pas l’eau du robinet “parce qu’elle a un goût”. #FirstWorldProblems

Si vous aussi, vous ne savez pas quoi faire de tout votre argent, pensez à faire un don ; même un tout petit montant peut suffire à changer la vie de quelqu’un. Par exemple, moins de 8€ sont suffisants pour fournir de l’eau potable à une personne pendant un an. Si vous préférez des associations françaises pour pouvoir bénéficier d’une réduction sur vos impôts, je suis sûr que vous en trouverez une sur A Qui Donner.

Un hommage aux jeux vidéo par la fanfare de l’OSU

Bon, apparemment y a fanfare et fanfare, parce que celle de la vidéo ne ressemble en rien à ce que j’ai pu entendre ce weekend dans les rues de Paris lors de la Nuit Blanche 😛

Le début est amusant. On reconnaît vite qu’il s’agit de jeux vidéo. Après, minute 1:25, il y a Tetris et c’est impressionnant. Mais minute 6:10, c’est juste, wow !

Je vous laisse regarder 😉

La réalité augmentée qui fait peur

La vidéo ci-dessus s’appelle Sight. C’est un projet de fin d’études d’un groupe de la Bezalel Academy of Arts and Design à Jérusalem.

Je ne veux pas spoiler, donc regardez d’abord et revenez après pour la discussion.

C’est bon ?

Alors, je pense que, dans un avenir pas très lointain, ce type de réalité augmentée sera possible. Il n’y a qu’à voir Project Glass de Google pour se donner une idée de ce qu’on est susceptible de faire dans le moyen terme.

Et c’est cool, mais plein de questions se posent : qui va fournir les données qui se superposent devant notre nouvelle réalité ? Google ? Ça m’aurait moins dérangé il y a quelques années, mais aujourd’hui leur devise Don’t be evil a plus ou moins été oubliée, je pense. Ou est-ce qu’on va avoir le choix des fournisseurs ou le droit d’en avoir plusieurs en même temps ? Qui choisit les informations qui s’affichent devant nos yeux, eux ou nous ?

C’est bien connu que, dans cette ère, celui qui détient l’information détient aussi le pouvoir. Une fois qu’on sera en mesure de streamer des informations directement dans nos yeux—qui a dit que ce ne sera pas via implant cérébral ?—à quel point pourra-t-on contrôler nos pensées ?

Merci à JC qui ma montré la vidéo. Je l’encourage à continuer à partager des choses intéressantes comme ça sur son Twitter 😉

Contrôlez vos appareils avec des plantes multi-touch

Les écrans tactiles c’est so 2011 et, de toutes manières, la tablette que j’avais dans le salon n’était pas feng shui donc j’ai dû la remplacer par une fougère. Comment je vais faire pour contrôler ma télé, ma musique, le chauffage, etc. vous demandez-vous ? Ben, avec la fougère bien sûr !

OK, je n’en suis pas encore là ; ma fougère a trouvé que mon appart’ était trop sombre, donc je l’ai donnée et je ne contrôle pas mon appart’ via tablette (pas encore). Mais si ça avait été le cas, contrôler la domotique chez moi via mes plantes est une idée qui n’est plus si absurde qu’on pourrait le croire grâce au travail réalisé chez Disney Research.

Le projet s’appelle Botanicus Interacticus [PDF] et consiste à transformer n’importe quelle plante (ou modèle électronique de plante) en un dispositif d’entée capacitif—oui, oui, comme les écrans des tablettes et téléphones—et tout ça sans altérer la plante elle-même. Je vous laisse regarder la vidéo avec tous les détails :

Comme vous avez pu le voir, non seulement l’ordinateur est capable de détecter le fait que la plante ait été touchée ou pas, mais en plus chez Disney ils ont développé les algorithmes qui vont bien pour détecter des gestes ou l’endroit où la plante a été touchée.

J’adore l’exemple du bambou qui change le jour de la semaine à l’écran. J’espère que l’expo dont ils parlent à la fin fera un tour par Paris rapidement.

Mais, surtout, je crois que vous l’avez compris, je veux ça à la maison !

(via Slashdot)

Lèche-vitrine augmenté avec Kinect

Je vous invite à regarder la vidéo du projet Sightlines qui utilise les fonctionnalités de head tracking de Kinect pour Windows afin de superposer des information sur un objet qui se trouve derrière un écran LCD transparent.

Une technologie qui pourrait être utilisée dans les vitrines des magasins ou les musées dans avenir proche ? Je m’en fous un peu des vitrines des magasins, mais dans les musées ça pourrait être extrêmement intéressant et le potentiel pédagogique est énorme !