J’ai lu… Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire

Il est rare que lise autre chose que de la fiction. Les rares exceptions sont mon National Geographic, que je lis de couverture à couverture tous les mois, et les divers articles que je peux lire dans la journée concernant l’actualité (technologique, nationale, internationale, …). Ça me suffit largement : j’ai ma dose de vie de tous les jours, ben, tous les jours. De temps en temps, cependant, je tombe sur un bouquin qui raconte une histoire vraie, mais surtout une vraie histoire qui vaut la peine d’être lue. C’est le cas d’Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire, un livre que j’ai découvert lors du TEDx Paris 2010 qui a eu lieu le 30 janvier.

Adolfo Kaminsky est un photographe qui a commencé sa vie active en tant que teinturier et, entre les deux, s’est retrouvé faussaire. C’est Sarah Kaminsky, sa fille qui nous a fait un résumé de la vie extraordinaire de son père lors de sa présentation TEDx. Je vous laisse lire le résumé fait par l’éditeur :

« Rester éveillé. Le plus longtemps possible. Lutter contre le sommeil. Le calcul est simple. En une heure, je fabrique trente faux papiers. Si je dors une heure, trente personnes mourront… » Quand, à 17 ans, Adolfo Kaminsky devient l’expert en faux papiers de la Résistance à Paris, il ne sait pas encore qu’il est pris dans un engrenage infernal, dans une course contre la montre, contre la mort, où chaque minute a la valeur d’une vie. Durant trente ans, il exécutera ce méticuleux travail de faussaire pour de nombreuses causes, mais jamais pour son propre intérêt. A travers son destin romanesque, et sous la plume de sa fille Sarah, on plonge au cœur d’une histoire de clandestinité, d’engagement, de traque et de peur. En arrière-plan du récit de sa vie se dessine le spectre d’un siècle où s’affrontent sans merci pouvoirs politiques, haines raciales, idéologies et luttes des peuples pour leur liberté et la dignité humaine. La Résistance, l’émigration clandestine des rescapés des camps avant la création d’Israël, le soutien au FLN, les luttes révolutionnaires d’Amérique du Sud, les guerres de décolonisation d’Afrique, l’opposition aux dictateurs d’Espagne, du Portugal et de Grèce, sont autant de combats pour lesquels il s’est engagé, au risque de sa vie et au prix de nombreux sacrifices. S’il a rejoint des causes en apparence contradictoires, Adolfo Kaminsky est toujours resté fidèle à ses convictions humanistes, à sa volonté de bâtir un monde de justice et de liberté.

Le livre se lit facilement et rapidement. Le style est léger et, certes, l’histoire a probablement été un peu romancée, mais cela n’enlève rien a la vie de cet homme extraordinaire, dans tous les sens du mot. Je vous le recommande vivement.

Achetez le bouquin chez amazon.fr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s