Quelle belle paire de bouées !

Des bouées, des fruits et apparemment même des prises d’eau, autant d’objets qui, par paires, nous rappellent automatiquement l’une des premières “choses” que, bébés, nous avons pu voir et même désirer (il fallait bien manger, non ?) : les seins d’une femme.

Nous ne le faisons pas consciemment ; nous sommes “câblés” comme ça. Notre cerveau cherche en permanence à faire des associations entre ce nous percevons et ce que nous connaissons et, pour des multiples raisons, tout cerveau humain qui se respecte (et surtout les cerveaux masculins) sont assez bien versés dans ce sujet.

Jusqu’où s’étend ce phénomène ? Au point de pouvoir en faire un bouquin !

Évidemment, il ne s’agit pas d’un livre qui parle de seins. Il s’agit d’un livre de photographie qui y fait référence très souvent. Je trouve le concept sympathique.

PS. Les cadeaux sont toujours bienvenus chez moi 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s